Contenu

Définition des résistances

 

Définitions

Vous trouverez sur cette page , les définitions des termes décrivant la réaction des plantes aux ravageurs ou agents pathogènes et aux stress abiotiques, s'appliquant à l'industrie des semences potagères (basé sur une version approuvée par l'ISF, mai 2017). 

1. Préambule

La relation entre une plante et un parasite ou agent pathogène est très complexe. Les termes qui décrivent la réaction d'une variété végétale à un organisme nuisible ou pathogène sont déterminés par des tests réalisés avec des biotypes connus et caractérisés, des pathotypes, des races ou des souches de l'organisme nuisible ou pathogène en question.
Dans la pratique, cependant, la capacité d'un parasite ou d'un agent pathogène à causer des maladies ou des dommages à une plante dépend des conditions environnementales, des propriétés de l'organisme lui-même et de la capacité de la plante à se défendre. Les variétés végétales au sein d'une espèce peuvent avoir des capacités différentes à se défendre. Des différences de facteurs tels que l'âge de la plante, la pression des organismes nuisibles ou des agents pathogènes, le degré de virulence, des conditions environnementales défavorables, ou encore l'interaction entre la même variété végétale et le parasite peuvent produire des résultats différents.
On sait que les organismes nuisibles et les agents pathogènes se développent et forment de nouveaux biotypes, pathotypes, races ou souches qui peuvent causer des maladies ou endommager les plantes qui ne sont pas affectées par la forme originale de l'organisme nuisible ou pathogène.

2. Définitions

Immunité: ne pas être soumis à une attaque ou à une infection par un organisme nuisible ou pathogène spécifié.
Résistance: capacité d'une variété végétale à restreindre la croissance et le développement d'un organisme nuisible ou d'un agent pathogène et / ou des dégâts causés par rapport à des variétés végétales sensibles dans des conditions environnementales similaires et à la pression des organismes nuisibles ou pathogènes. Les variétés résistantes peuvent présenter certains symptômes de la maladie ou des dommages sous une forte pression causée par les organismes nuisibles ou pathogènes.

  • Deux niveaux de résistance sont définis:
    Haute résistance (HR): les variétés végétales limitent fortement la croissance et le développement du parasite ou de l'organisme pathogène spécifié sous la pression normale des organismes nuisibles ou pathogènes par rapport aux variétés sensibles. Ces variétés végétales peuvent cependant présenter des symptômes ou des atteintes en raison d'une forte pression des organismes nuisibles ou pathogènes.
  • Résistance intermédiaire (IR): les variétés végétales limitent la croissance et le développement du parasite ou des agents pathogènes spécifiés, mais présentent une plus grande gamme de symptômes ou d'atteintes par rapport aux variétés hautement résistantes. 
    Les variétés de plantes résistantes intermédiaires présenteront des symptômes ou des atteintes toutefois moins sévères que les variétés végétales sensibles lorsqu'elles sont cultivées dans des conditions environnementales similaires et / ou une pression causée par des organismes nuisibles ou des agents pathogènes.
    Sensibilité: incapacité d'une variété végétale à restreindre la croissance et le développement d'un ravageur ou d'un agent pathogène spécifié.
    Tolérance: capacité d'une variété végétale à supporter le stress abiotique sans conséquences graves pour la croissance, l'apparence et le rendement. Les entreprises végétales continueront d'utiliser la tolérance pour le stress abiotique.

3. Codification

Les résistances des variétés de nos espèces sont codifiées (voir notre liste de codification pour les explications), sauf indication contraire. Pour séparer les organismes nuisibles, les espèces et les souches, les séparateurs suivants sont utilisés:

  • Dans le cas où une variété est résistante à plus d'un pathogène, les codes individuels de résistance  sont séparés par le symbole "/" (barre oblique).
  • Les codes des espèces sont séparés des codes des souches par le symbole ":" (deux points).
  • Les codes des souches sont séparés par le symbole "," (virgule).
  • Dans le cas où il y a plus de deux souches, dans un ordre logique, la notation sera abrégée en mode "de-à" par le symbole "-" (tiret-moins).

Les variétés revendiquant le même niveau de résistance contre un ravageur ou un agent pathogène spécifique peuvent présenter une réponse de résistance différente en raison d'une génétique différente. Il est à noter que si une résistance est revendiquée pour une variété végétale, elle est limitée aux biotypes, aux pathotypes, aux races ou aux souches du parasite ou des agents pathogènes spécifiés.

Si aucun type de biotype, de pathotype, de race ou de souche n'est spécifié dans la revendication de résistance pour la variété, c'est parce qu'il n'existe pas de classification généralement acceptée du parasite cité par biotype, type pathologique, race ou souche. Dans ce cas, la résistance n'est revendiquée que contre certains isolats non spécifiés de ce pathogène. Les nouveaux biotypes, les pathotypes, les races ou les souches qui peuvent surgir ne sont pas couverts par la revendication de résistance initiale.